12 millions d'imbéciles?-12 millions of stupid people?

intouchable.jpgC'est du moins ce qu'avancent certains spécialistes du cinéma. Déjà plus de 12 millions d'entrées en France pour le film Intouchables, et cela en seulement cinq semaines. Record battu pour ce film qui, même s'il semble faire l'unanimité dans l'hexagone suscite la polémique outre Atlantique. Pourquoi donc tant de controverses?

Il ne sortira que cet été aux Etats Unis, et pourtant le film fait déjà parler de lui. Le magazine américain Variety n'a pas hésité à comparé Intouchable avec "un racisme digne de la Case de l'Oncle Tom". L'affront aurait peut être pu être excusé si le papier s'arrêtait là, mais ce n'est pas le cas. Il va même jusqu'à affublé Omar Sy du titre méprisant de "singe de compagnie". Décidémment les frictions entres groupes "ethniques"sont loins d'être règlées au pays de l'Oncle Sam. Mais de là à reporter leurs propres tensions raciales sur un film basée sur une histoire vraie...

Pour le critique de cinéma Jay Weyssberg, la succession de blagues qui "ne laissent pas le temps de réfléchir sur leur portée" atteignent leur point culminant lorsque Omar Sy, Driss habillé en costume est comparé à Obama (on est d'accord qu'il ne ressemble en rien à Obama). "Comme si le seul noir en costume était le président", commente le critique. Pour lui, le film est un condensé de stéréotypes. Il est assez étonnant de voir avec quelle rapidité les critiques américains montent au créneau au sujet de racisme supposé, quand ce sont pas leur propres films qui sont passés au crible. Pourtant, même depuis l'élection d'Obama, les rôles attribués au noirs n'ont que pu évolué à l'écran.

On se demande finalement, si ce n'est pas Jay Wessberg qui se plaît à fantasmer sur les prétendus préjugés du film, et qui se délecte de voir un singe dans le personnage de Driss. Le sort des africains au cinéma américain n'est pas plus enviable, mais le critique a pu l'oublier.Quand je pense qu'on n'hésite pas à persécuter les afro-américains parce qu'ils joureraient perpétuellement la carte du racisme... Seul l'avenir nous dira si l'analyse du critique sera suivie, ou si au contraire le film Intouchable saura trouver son public aux Etats-Unis... Réponse l'été prochain!

sources:lefigaro.fr

S.K

This is however what some films specialists maintain. Already more than 12 millions viewers in France for the Intouchable and in less that 2 weeks. A record for the movie that though it has reached unanimity in France, provokes polemic across the  Atlantic. So why so much controversy?
 
It is to be released next summer in the United States, but cause people to speak of it. The American magazine Variety did not hesitate to compare the movie to the “kind of Uncle Tom racism”. The affront could have been excused if the paper stop there, but this is not the case. He even attribute to Omar Sy the disdainful title of “performing monkey”. In Uncle Sam’s country, frictions between different ethnic groups are definitely left unsolved. But this is no good reason to report their racial tensions on a movie based on a true story...
 
For Jay Weesberg, movie critic, the succession of jokes “that leave no time to think about their scope” reach a peak when Omar sy, “Driss” is compare with Obama (we agree that he looks nothing like Obama), "as if the only black in costume was the president”, the critic comment. For him, the film is full of stereotypes. This is always surprising to see how fast come forward about supposed racism when this is not their own movies that are screened. However, even since Obama’s election, characters played by Black hardly evolved in the States.
Finally, we  wonder if Jay Wessberg is not the one who enjoys fantasizing about alledged stereotypes, and delight seeing a monkey in the character of Driss. The fate of African on the screen is not more desirable in the Sates, but the critic could have forgotten.When I think that one persecute Afro-Americans because they are told to be always playing the black card... Future will tell if the audience follows the critics analysis, or in the contrary, if the movie will seduce viewers in the United States. Answer: next summer!
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/12/2011

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com