Des JT hauts en couleurs!

Elles s'appellent Katia Barillot, Kareen Guiock, Dominique Tchimbakala ou encore Ele Asu et ont toutes un point en commun. Si vous regardez les émissions de divertissement sur France 2, ou les infos sur M6, BFM ou encore Canal+ vous les avez certainement remarquées. Ces femmes expérimentées ont bouleversé le paysage audiovisuel français d'habitude si conformiste. Les femmes noires fleurissent à l'antenne et c'est tant mieux, alors simple effet d'annonce ou tendance confimée?

 

Katia Barillot présente actuellement l'émission "une année pas comme les autres" sur France 2 (Dimanche denier). Cette guadeloupéenne est diplômée du Centre de Formation Professionnelle des Journalistes et est titulaire d'un diplôme de Lettres qu'elle a obtenu à Paris VII. De 97 à 99 elle travaille au sein de RFI où elle est chargée de la revue de presse sur l'actualité en Afrique. Jusqu'en 2002 elle présente des émissions culturelle sur MCM Africa. Dans le même temps on la voit officier sur Canal+ aux côtés de Philippe Gildas. Après 5 ans d'absence, elle renoue avec la télévison sur France 3 "C'est mieux le matin".

 

 

 

 

De père guadeloupéen et de mère martiniquaise, Kareen Guiock est titulaire d'une maîtrise de philosophie. C'est dans "Turbo" surM6 qu'elle se fait remarquée. Même si elle travaillait depuis 2001 à la rédaction de cette émission, il aura fallut du temps pour la voir enfin aux côtés de Dominique Chapatte. En 2006, elle présente les flashes info du "Morning Live", puis quatre ans après, la rubrique "Expliquez nous" du JT toujours sur la même chaîne. Par ailleurs elle a déjà travaillé en tant que journaliste pour RFI, et en tant qu'animatrice pour Tropiques FM. On peut désormais la suivre sur M6 à 19h45  en remplacement de Xavier Desmoulin et cela jusqu'au 18 Août prochain.

 

 

 

 

 

Dominique Tchimbakala est une journaliste d'origine congolaise. Après l'obtention de son baccalauréat au Lycée Frnçais de Brazaville, elle poursuit ses études supérieures en France. Elle est titulaire d'une licence d'histoire, d'une maîtrise en Sciences Politiques et d'un DESS en management des médias. Elle a collaboré avec plusieurs titres de la presse panafricaine. Entre 2000 et 2007, elle s'est occupé de la rédaction au sein de France 2. Depuis 2007 elle est reporter pour le Magazine de la Santé de France 5. Elle présente également le JT de TV5 francophone. Elle est visible sur la chaîne de la TNT BFM sur la tranche horaire de 15 à 18h.

 

 

Ele Asu est née au Nigéria. C'est après avoir travaillé au sein du ministère de la Culture français qu'elle s'orient vers une carrière de journaliste. Alors qu'elle est dipômée de Sciences Po Strasbourg, elle est embauchée sur direct 8 grâce à Vincent Bolloré. En 2006, elle rejoint Canal+ pour présenter les flashes info de "La Matinale". un an plus tard à peine elle reçoit le prix de la meilleure" Jeune Journaliste de télévision". Ses fameuses notes d'humour sont loin d'êtres passées inaperçues. Ele Asu présentera les JT de 12h45 et 18h45 jusqu'au 26 Août sur Canal + en clair.

 

Malheureusement la plupart de ces journalistes ne seront aussi visible à l'antenne que le temps d'un été. Alors que ce soit un choix assumé de la part des chaînes ou juste un moyen de rassurer les minorités, leur professionnalisme ne manquera pas de marquer les esprits. Si donc vous aussi vous rêvez de devenir journaliste, quelque soit les obstacles qui vous attendent, vous n'avez plus d'excuses! Ces quatre journalistes femmes et noires nous ont ouvert la voie!

Source: www.afrik.com

Commentaires (1)

1. Babyblack228 10/08/2011

Bonne initiative, domage que ça ne dure que le temps d'un été!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com