L'esclavage vu par Bachmann

Consternant... Selon Michèle Bachmann, favorite du Tea party: "l'esclavagisme a eu un effet desastreux sur les familles afro-américaines, mais malheureusement un enfant né dans l'esclavage en 1860 avait plus de chance d'être élevé par sa mère et son père dans une famille avec deux parents qu'un bébé afro-américain né après l'élection de l'actuel président des Etats Unis." Soit Mme Bachmann cherchait le buzz et c'est putôt réussi, soit elle et moi n'avons pas lu les mêmes livres historiques sur la période mentionnée, et dans ce cas là j'ai besoin de cours d'urgence!

La républicaine était sans doute trop occupée à refaire l'histoire pour se souvenir qu'aux Etats Unis s'attaquer à l'esclavage de cette façon déclenche toujours des polémiques. Ou peut-être pensait-elle que ces pauvres afro-américains né après l'élection de l'actuel président n'avait pas accès à suffisamment d'éducation pour lire ses propos?? Toujours est-il que sa signature sur la pétition "voeu de mariage" n'est pas passé inaperçu à tel pont que le paragraphe litigieux a été retiré de la pétition.

Il faut dire que Michèle Bachmann n'en est pas à sa première bourde (il semble que la période esclavagiste des Etats Unis ait retenu son attention!). Elle avait affirmé par le passé que les "Pères Fondateurs s'étaient échinés à combattre l'esclavage". Pause. En fait la plupart des autres n'étaient autres que des esclavagistes, mais ce n'est qu'un détail!Tout de même cette première erreur aurait dû lui servir de leçon.

Prétendre que les afro-américains jouissaient d'une meilleure situation familliale durant l'esclavage est non seulement une insulte pour toutes les souffrances endurées mais en plus un mensonge honteux! Car si ma mémoire ne me fait pas encore défaut les enfants étaient souvent arrachés à leur familles pour être revendus! En fait tout membre d'une famille vivait sous la menace d'être dispersé. Je crois aussi me rappeller que  Si je ne me trompe pas l'espérance de vie d'un esclave sur une plantation était de quinze ans, ce qui ne devait pas vraiment favoriser la stabilité familiale Mrs Bachmann! Mais peut être que mes références historiques sont erronées et je suis même prêtes à retirer tout ce que je viens d'écrire si la Congresswoman du Tea Party me livre les siennes.

Après tout elle a peut être raison: vivre en 1860 dans le confort d'une case, sur une plantation dans une chaleur étouffante, travaillant au rythme des coups de fouets,  sans savoir où on sera dispersé le lendemain, le tout en étant considére comme une propriété, c'est vraiment un cadre idéal pour une famille! Si Michèle Bachmann est nostalgique qu'elle le dise clairement mais qu'elle cesse de se servir des conditions sociales préoccupantes des afro-américains d'aujourd'hui pour justifier les atrocités d'hier.

S.K

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com