Les adversaires de Soumaré condamnés-Soumare's adversaries sentenced

ali-soumare.jpgEn 2010, lors de la campagne pour les élections régionales, Francis Delattre, sénateur-maire de Franconville et Sébastien Meurant, maire de Saint Leu-La-Forêt s'en étaient violemment pris à Ali Soumaré en le qualifiant de "délinquant multirécidiviste". En réalité, l'homme incriminé n'était pas la même personne mais un homonyme alors mineur. Depuis, l'affaire a été jugée et les élus sont condamnés  à payer une amende de 1000 euros avec sursis, un euro de domage et iontérêt et à faire publier le jugement dans trois organes de presse.

Les prévenus ont manqué de prudence, selon le tribunal, en imputant des affaires judiciaires à Ali Soumaré sans aucune vérification. A l'époque, la polémique avait fait grand bruit et profondémment choqué. Aujourd'hui, le jugement des deux élus ne semblent pas particulièrement déchaîner les passions des media. Pourquoi s'attaquer de front au jeune candidat d'origine malienne? La question reste ouverte, néanmoins justice a été rendue. Espéront qu'à l'avenir  les uns et les autres s'abstiendront d'aller fouiller dans les poubelles de leurs adversaires, surtout quand au final il s'avèrent quand l il s'avèrent que ce ne sont pas les leurs.

source:www.metrofrance.com

In 2010, by the regional election campaign, Francis Delattre senator-mayor of Franconville and Sebastian Meurant mayor of Saint-Leu-La-Forêt picked on Ali Soumare and described him as a repeat offender. The  man under investigation was not the same person in fact, but an homonym who was minor at that time. Since then the case has been judged, the accused are ordered to pay a fine of 1000 euros with a stay, to pay one euro damages, and they also have to issue the judgement in three different newspapers.

According to the Court “the accused lacked caution” when blaming Ali  Soumare for legal cases without any verification. At that time, the case was subject of much people attention. Today the judgement ob both elected members seems not to stir up passion of media. So why attacking the young candidate of Malian origin that harsh? The question stays open but at least justice has been done. Hopefully, in the future, people will refrain from snooping in their opponents’ bin, even more when it ends up not being theirs .



Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/02/2012

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com