nuit africaine: pari gagné?

 

 Hier soir avait lieu la Nuit Africaine à Saint Denis. Dans une ambiance festive, le publique avait rendez-vous ceux qui étaient décrit comme étant le meilleur de la musique africaine. Avec des stars comme les Magic System, Coumba Gawlo, Meway, Alpha Blondy, Fally Ipupa, Manu Dibango etc... l'affiche qui avait tout pour plaire était pourtant un pari risqué. Cette première était rediffusé en direct sur France ô.

Les africains aiment faire la fête ça c'est sur. Pourtant, il n'était pas gagné d'avance de réussir à rassembler au delà des clivages "ethniques". Car, selon Chébli Msaidié, manager de la star congolaise Papa Wemba, "le public africain, lui, écoute la musique de son pays, rarement celle de ses voisins". Voilà qui aurait pu inquiéter l'organisateur de cette fête qui souhaitait remplir le stade à  l'instar de la Nuit Créole. De plus, il y avait de quoi être confus devant les artistes annoncés. Pas sûr que les adeptes de musiques authentiques telles que celles d'Oumou Sangaré, chanteuse emblématique malienne (20 ans de carrière) chantent à l'unisson avec les fans  de Jessy Matador, produit commercial au destin musical éventuellement éphémère. Il fallait oser. En tout cas l'évènement est loin d'être passé inaperçu.

Ce n'est pas tant par la foule présente ( 20000 spectateurs au lieu des 60000 attendus) que le concert a fait parlé de lui. S'il est vrai que la Nuit Africaine a enflammé le stade comme le titrait RFI, quelques manifestations ont éclatées en marge de la fête. En effet les opposants au régime de Kabila (Congo RDC) n'avaient pas dit leur dernier mot. Reprochant à certains de leurs compatriotes chanteurs de s'encanailler avec le pouvoir en place, les Bana Congo (enfants du Congo) n'avaient déjà pas hésiter à agresser Werrasson jeudi dernier, dans un restaurant de Saint Denis. Les organisateurs n'ont donc rien laissé au hasard quant à la sécurité, d'autant plus qu'une cinquantaine de militants pro Gbagbo bravant ainsi l'interdiction préfectorale avaient manifesté devant le stade de France. Ils ont été "dégagé" pour ne pas entâcher l'évènement.

L'initiative de la Nuit Africaine est née de Yoven Sadaseeven, jeune producteur mauricien. L'évènement a aussi eu pour but de soutenir l'association La Voix de l'Enfant. Les fonds serviront à bâtir une école au Burkina Faso.

Sources: www.rfi.fr

www.libération.fr

www.afriquinfos.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com