Quand Mango dérape - Mango out of control

mango-slander.jpgQuand Mango dérape ça donne ça: des bijoux fantaisie notamment des bijoux « esclaves » en référence aux chaînes que portaient nos ancêtres déportés vers le continent américain ou la Caraïbe.

Le résultat: un tollé sans précédent suivi de près par « l'élité noire » de France qui crie au scandale. Sonya Rolland, Rokhaya Diallo, Aissa Maiga ont été les premières à réagir en mettant en ligne la pétition « l'esclavage n'est pas fashion ».

Le CRAN et SOS racisme n'ont pas tardé à monter au créneau en dénonçant une « démarche indigne et perverse ».Pour l'heure les dénominations hasardeuses semblent avoir été retirées.Toujours est-il que la polémique commencée en février ne cesse d'enfler.Les appels au boycott lancés sur les réseaux sociaux trouveront-ils un écho??

Espéront le car il est impensable que de nos jours on se permettent encore de se faire l'argent en rendant tendance ce qui fut le malheur de centaines de millions de personnes. Il est anormal qu'une grande marque internationale de prêt à porter telle que Mango ne se soit pas donné les moyens d'éviter ce scandale qui relève du mépris de la mémoire de tout un peuple. Et il est intolérable que l'on avance pour toute excuse « une erreur de traduction ». Il existe en effet d'autre mots dans la langues espagnole que le terme « esclava » pour bracelet.

Question: à quand le style « déporté »?

When Mango gets out of control this is what happens: slave-styled jewellery in reference to chains that wore our ancesters deported to North America or to the Caribbean.

The result: an unprecedented scandal followed by french « black elites » who have made a fuss about it. Sonia Rolland, Rokhaya Diallo, Aissa Maiga were the first to respond by putting onling the petition « fashion out of slavery ».

The CRAN and SOS racism, two entities that fight against discrimination and racism quickly spoke up denuncing a "undignified and perverse attempt".For the moment, these hazardous designations seem to have been withdrawn.The polemic that begun in February keeps on expanding.Calls to boycott have been made on social networks, but will they be heard??

We hope so, as this is unthinkable that nowadays one can afford to make money by making fashionable what was the misery of hundreds of million of people. This is abnormal that a ready-to-wear global brand as Mango did not have the means or did not have the capacity to avoid this scandal resulting from the disrespect for an entire people. And this is unbearable that the translation error is used an an excuse. As a matter of fact there are other words in spanish for bangles apart from « esclava ».

Question: When will we see the « deported » style?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/03/2013

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com