Règlements de compte à Douala

Tout est parti de la tentative de vol d'une moto dans le quartier de Bilongué le 11 Juillet dernier. Le malfrat, pris en flagrant délit a été lynché par les habitants qui ont vite fait de régler ce délit à leur manière, comme il est de coutûme de le voir en Afrique. Pas plus tard que le lendemain matin, des amis du voleur (une trentaine de personnes), sont venus armés de fusils, gourdins et de machettes s'en prendre aux habitants de ce quartier. Résultat de l'expédition punitive: de nombreux blessés dont certains sérieusement atteints, et un décès, celui de Gildas, jeune étudiant. Le quartier de Bilongué n'a pas tardé répliquer: nouvelle vengeance.

Las de tant de violences, le préfet de Wouri a décidé de s'adresser directement à la population pour tenter de mettre un terme à ce cercle vicieux d'affrontements. Mais le problème est plus profond. Le fait que des citoyens se fassent systématiquement justice eux-mêmes s'explique par le manque de confiance de ces derniers envers les représentants de la loi. En effet, les populations constatent que les malfaiteurs ont tendance à retourner rapidement dans leur quartier et cela parfois sans être sanctionnés. Cette fois, faudra bien plus que des discours pour appaiser la colère des habitants.

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com