Cosmétiques et médicaments - cosmetics and medicines

Cosmétique

Cosmétiques et médicaments

En principe, un produit cosmétique n'agit qu'en surface, il a un effet superficiel ettemporaire contrairement au médicament qui pénètre les tissus et peut avoir des effets secondaires dangeureux autres que des réactions allergiques aux composants. Un médicament traite un problème et vise à l'éradiquer (acné, taches, pellicules, rougeurs,etc). Le produit cosmétique ne devrait pas modifier la structure de la peau ou du cheveu mais simplement en modifier l'aspect.

On devrait donc facilement différencier un cosmétique d'un médicament même s'ils sont tous deux présentés sous forme de crème.

Selon la directive 76/768/CEE, on  entend par produit cosmétique « toute substance ou préparation destinée à être mise en contact  avec  les diverses parties superficielles du corps humain (épiderme, système pileux et capillaire,  ongles, lèvres   et  organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifierl’aspect et/ou de corriger les odeurscorporelles et/ou de les protéger ou deles maintenir en bon état ». Cette définition communautaire du produit cosmétique a été transposée dans notre droit interne à l’article L. 5131-1 du Code de la santé publique. 

Les produits frontière

"Cependant compte tenu de l’évolution de la science cosmétique ces dernières années, la frontière entre la thérapeutique et l’esthétique apparaît de plus enplus floue, ce qui engendre de nombreuses difficultés quant à la qualification de certains produits." (Des produits cosmétiques aux produits frontière de Marie Audouard et Marine Aulois Griot) Les produits « frontières » qui se situent à la frontière du médicament, sont en fait des produits pour lesquels il existe un doute sur leur qualification et qui engendrent donc de nombreux litiges.

La classification sous le nom de produit frontière a été créee car le produit cosmétique ne devrait apparemment concerner que les peaux saines ne nécessitant aucun traitement de fonds. Aussi la définition n'indique pas ce qu'il peut se passer entre l'application et l'absorbsion. La non toxicité du cosmétique est alors remise en cause, notamment les produits traitants (acné par exemple) qui impliquent une pénétration au moins jusqu'au derme (couche intermédiaire de la peau).

Attention donc aux produits que vous achetez, aujourd'hui les cosmétiques ne sont plus dénués de risques. Vigilence donc si vous souhaitez enlever vos taches, vous débarrasser de votre acné ou de vos pellicules par exemple.

Cosmetics and medicines
Normally,  cosmetics only act on the surface. They have a superfical and temporary effect contrary to medicines that go through the tissues and can have dangerous side effects, other than allergic reactions to one of the components. A medicine is made to cure a problem and aims at getting rid of it on the long term (acne, dark spots, dandruff, redness,etc). A cosmetic product should not change the skin or hair structure but it just aims at changing its aspect.
 
So we should be able to easily make the difference between a cosmetic product and a medicine even though they both are creams.
 
Directive 76/768/CEE (European Union) defines a cosmetic product as “any substance or preparation aimed at being in contact with several parts of the body (epidermis, hair system, nails, lips and genitalia) or with teeth and buccal mucous membrane in order to clean, perfume or correct odors or to maintain them in good state”. This community definition of the cosmetic product has been transposed in the French law.
 
Border products

“However, considering the development of cosmetic science in the last years, the border between therapy and cosmetics becomes less and less clear, which leads to classify certain products. “Border” products that are just between a medicine and a cosmetic product are products whose qualification is dubious.

The expression “broder products” has been created because cosmetic products normally concern healthy skin that do not require deep treatments. The definition do not specify what can occur between application and absorbsion. The innocuousness of the product is questioned, especially for treatments (acne for instance), which involve penetration at least up to the dermis (middle layer of the skin).

So beware when buying cosmetic products because they are not deprived of risk. Be watchful if you want to get rid of your acne, dark marks or dandruff for instance.

S.B

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com