Je ne suis pas un cliché - I am not a stereotype

multiracial.jpgAujourd'hui, découvrez un article sur le métissage écrit par  Caramel mou, un blog (ou plutot une blogueuse !) humour, poésie, couleurs et bonne humeur ! L'article est intitulé "Je ne suis pas un cliché." Découvrez, lisez, commentez ! Pour retrouver le blog de Caramel mou, rendez-vous au bas de l'article...

 

Je ne suis pas un cliché

J'ai une double culture. Mon père est sénégalais. Ma mère est libanaise et moi je suis un milk shake. Chers lecteurs, vous vous attendez sans doute à un sympathique et poétique laïus sur cet atout qui fait ma différence. Vous vous attendez à ce que je m'exprime sur les nombreux avantages de bénéficier d'une double culture. Vous vous attendez à voir apparaître sur votre écran les expressions suivantes : citoyenne du monde et ouverture d'esprit. ERREUR.

J'ai une double culture mais je ne suis pas un cliché.

Je ne me considère pas comme étant plus ouverte d'esprit qu'un autre. Tenez, par exemple, je suis allergique aux cons et je ne supporte pas les petits vieux qui me passent devant de manière impolie et sans demander. Ils m'horripilent. Ce n'est pas signe d'ouverture d'esprit.

Par ailleurs, à écouter autrui, je suis censée être polyglotte et parler français, arabe, wolof et mandingue. Je parle français, anglais et espagnol parce qu'à l'école, j'ai tout. Je baragouine le reste. Pourquoi ? Par paresse intellectuelle et par complexe. Quand j'étais gamine, autrui se moquait de mon accent français (éducation française oblige, j'ai un accent français. Paradoxal ?). Depuis, j'ai honte de parler arabe. J'ai honte de parler wolof. J'ai honte de parler mandingue. Quand j'y pense, c'est trop la honte. Mais je comprends quand quelqu'un maîtrisant ces langues s'exprime devant moi. J'ai fait la moitié du chemin. 

J'ai une double nationalité. Béni soit le jour où je pourrai enfin prononcer ces mots. Figurez-vous que la femme libanaise ne transmet pas la nationalité à son enfant. Le Liban, un pays très ouvert mais archaïque sur plusieurs autres points. J'ai besoin d'un visa pour entrer chez moi. Alors qu'un jour je me plaignais au consulat du Liban, le cyborg (= employé travaillant dans l'administration) m'a rétorqué : "entrer au Liban est un privilège et non un droit".

Plaît-il ? J'ai une grande capacité d'adaptation ? Je me sens étrangère partout à moins de remettre les pendules à l'heure. Au Sénégal : vous êtes américaine ? Vous êtes en vacances ? Au Liban : vous êtes française ? Vous êtes en vacances ? A l'aéroport, quand j'étais gamine (à ma mère) : c'est votre fille ? Vous l'avez adoptée ? Non ? Vraiment ? Prouvez-le. Oui, on la soupçonnait de contribuer au trafic d'enfants. 

Bon, il est vrai que j'ai un visage assez énigmatique qui dissimule mes origines. Alors souvent, je m'en amuse : Yeaaaaah, I come from South Africa. Yeaaaaah, my name is Brenda and I come from L.A. Yeaaah man ! I come from Kingston Jamaïca. Si, claro yo soy de San Andrés. C'est rigolo et ça fait passer le temps. Et puis j'ai l'impression d'être Mata Hari. 

En bonus, quelques moment de vie ! En soirée, au moment où le DJ passe un soupçon de musique orientale ou africaine : allez Caramel Mou, ça vient de chez toi ça (shake, shake). Fais ressortir tes origines un peu, ça se danse comment ? "Je ne sais pas, j'écoute du reggae la plupart du temps. Tu as du me confondre avec Shakira". Mouh, espèce de fausse libanaise (ou africaine) va ! 

Chez le coiffeur : vous devriez vraiment vous défriser les cheveux, mademoiselle. C'est pénible. Moi : non, je n'ai pas envie de répondre au cliché de la jeune fille aux cheveux afro qui se défrise, c'est un crime ?"  

Au cours de plusieurs entretiens (florilège) : vous avez une double culture, intéressant ! Parlez-moi de la coopération entre la France et le Sénégal. Vous passez plus de temps avec les Noirs ou avec les Blancs ? Que pensez-vous de l'interdiction du pape au sujet de l'usage des préservatifs ? Pouvez-vous faire un lien avec la situation sanitaire en Afrique ? Vous sentez -vous plus sénégalaise ou libanaise ? Mais si. vous devez obligatoirement avoir une préférence. 

No Comment !

Ne vous y trompez pas. Je suis très fière de mes origines et très fière de mon identité. Je suis conciente qu'être biculturelle est un atout. Je le vis au quotidien. C'est pour cela que j'ai préféré prendre le contre-pied des aspects positifs parce que ce sont des faits auxquels autrui ne pense jamais. La vie est un nuancier. J'aime les nuances.

Retrouvez le blog de Caramel mou ici

Today, we want to present you an article about mixed people. This article was written by Caramel Mou, a blog (or a blogger more precisely !) about humor, poetry, colors and good mood. The article is entitled "I am not a stereotype". Discover, read and comment ! To check Caramel Mou blog, go at the bottom of the article...


I am not a stereotype

I have two cultures. My father is Senegalese. My mother is Lebanese and I am a milkshake. Dear readers, you might have expected some kind of poetry about this “asset” that makes me different. You might expect me to tell about the advantages of having two cultures. You may expect to see “citizen of the world” and “open minded” on this screen. MISTAKE.

I have two cultures but I am not a stereotype.

I do not think I am more open minded than anybody else. For instance, I am allergic to stupid people and I cannot stand when elder people try to jump in front of me while queuing without asking me first. I hate them. This is not being open minded. Besides people think I am supposed to be multilingual and speak French, Arabic, Wolof and Mandingo. I do speak French, Spanish and English because I learnt these languages at school. As for the other languages, I speak badly. Why ? Because I and out of shame. When I was a child, people used to make fun of my Frenchy accent (because I went to the French school, I have a French accent. Is it paradoxical?)

Since then I am ashamed of speaking Arabic. I am ashamed of speaking Wolof. I am ashamed of speaking Mandingo. When I think about it, it’s a shame ! But I understand when people speak these languages in front of me. I am half way.

I have a dual citizenship. Blessed be the day I shall say these words. Believe it or not, Lebanese women cannot grant their children their citizenship. Lebanon is a very open minded country but also very archaic. One day I was complaining to the Lebanese consulate, the admin told me that “entering Lebanon is a privilege but not a right.

So you think I can adapt easily? I feel like a stranger everywhere. In Senegal people keep asking me “are you American?” “are you on holidays?” In Lebanon : “Are you Frech?” “are you on holidays”. When I was young and I was at the airport with my mother, employees used to ask my mother : “Is it your daughter ? Did you adopt her? No !! Really ? Ok, prove it !”  Yes she was suspected of child trafficking.

It is not easy to know my origins when you look at my face so sometimes I just play with it : Yeaaaaah, I come from South Africa. Yeaaaaah, my name is Brenda and I come from L.A. Yeaaah man ! I come from Kingston Jamaïca. Si, claro yo soy de San Andrés. It is fun and it makes time pass. And I feel like I am Mata Hari.

And here is the best of what often happens to me every day. When the DJ plays a bit of African or Oriental music : “come on Caramel Mou, it comes from your country ! Show us where you come from, how do you dance it ? “ I don’t know, I listen to reggae most of the time. You must have confused me with Shakira.” Then people tell me “you fake Lebanese (or African)”

At the hairdresser’s : “You should really relax your hair” Me : “I don’t want to adjust to the stereotype of the girl with kinky hair who relaxes it. Is it a crime?”

During job interviews : you have two cultures ? well, interesting ! Tell me about cooperation between France and Senegal. Do you spend more time with Blacks or with Whites ? What do you think about the ban to use  condoms made by the Pope ? Can you make the link between this and health situation in Africa ? Do you feel more Senegalese or Lebanese ? Yes you must have a preferenc.

No comment !

Do not misunderstand me, I am very proud of my origins and of my identity. I am fully aware that having two cultures is an asset. I realize it every day. This is why I chose not to write about the positive aspects, because these are facts that most people never think of.

Check the blog of Caramel mou here

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/07/2012

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com