La bigamie comme solution à l'infidelité-Bigamy as solution for cheating

ronald-kibuule.jpgC'est en tout cas la raison invoquée par Ronald Kibuule, ministre d'Etat à la jeunesse et membre du parlement pour la region du Nord Mukuno. Le jeune homme de 27 ans s'est même laissé aller à se confier avec ses deux femmes Esther et Fortune lors d'une interview exclusive.

A cette occasion, Ronald Kibuule déclare avoir rencontré les deux femmes à l'université à un moment différent. Par chance les deux femmes acceptent sa demande. "J'ai dû épouser les deux" ajoute-t-il "car je ne voulais tromper aucune des deux". A la question de savoir comment le ministre d'Etat arrive à régler ses différents il explique tout simplement utiliser le dialogue pour gérer les défis. L'homme se dit même rapide à s'excuser s'il a tort. De mémoire, Ronald évoque la naissance de deux de ses enfants la même semaine comme étant la plus grande épreuve de son mariage. En effet, il a dû se diviser en deux pour être présent pour chacune de ses femmes lors de double heureux évènement. D'ailleurs, selon lui, le secret de la réussite de son mariage résiderait dans sa capacité à partager équitablement son amour entre ses deux femmes. Le jeune homme de 27 ans semble tout de même garder les pieds sur terre. Il prétend en effet ne pas envisager de prendre d'autre femmes à l'avenir. Lucide, Ronald Kubuule averti les hommes qui auraient dans l'idée de suivre son exemple de se contenter d'épouser une seule femme s'ils se sentent incapables de satisfaire équitablement les besoins de leur deux femmes (et plus...)

Quand à Esther et Fortune, elles ont également leur mot à dire. La première qui a rencontré son mari en 2007 se dit heureuse en mariage: "si ce n'était pas le cas je n'y serais pas encore" répond-elle. Pour elle un mariage polygame n'est pas plus éprouvant qu'un mariage monogame. Elle déclare n'avoir jamais eu aucun problème particulier avec sa co-épouse, qu'elle désigne comme étant son amie et ajoute que leur enfants passent énormément de temps ensemble. En ce qui concerne Fortune, qui a fait la connaissance de Ronnie en 2007, elle révèle avoir eu le coup de foudre pour son futur époux. Pour ce qui est de sa relation avec sa co-épouse, elle soutient que le fait de vivre dans des maisons séparées les aident grandement. "On communique beaucoup " confie t-elle. Elle conseille aux femmes qui vivent dans le même type d'union de comprendre le caractère de leur mari. Quant aux époux, selon elle, il doivent savoir que tout ce dont une femme exige d'eux est le confort. L'avenir nous dira si ce ménage à 3 résiste au temps. Pour le moment en tout cas, chacun semble être heureux dans cette situation volontairement choisie. Un bonheur qui exige certainement beaucoup de compromis pour les 3 principaux interessés.

source:www.allafrica.com

This is in any case, what pleads Ronnald Kibuule the Minister of State for Youth and member of Parliament for Mukuno North. The 27-year-old young male was even convinced to confide with both his wives by an exclusive interview.

On that occasion, Ronald Kibuule claims he met both women at the university at a different time. Luckily, both women accept his request. I had to marry both, because I did not want to cheat on any of them”. To the question how the Minister of State sorts difference out, he explains simply using dialogue to sort out challenges. The man also says he is quick to apologize whenever he is wrong. Ronald evokes the birth of two children the same week as being the most challenging time his marriage. As a matter of fact, he has to split himself into two so as to be present for each of his wives by this double happy event. Besides, according to him, the success of his marriage is the ability to share equal love with both his spouses. The 27-year- old man appears to keep both feet on the ground. He indeed claims he does not consider having another wife in the future. Clear-sighted, the young male warns any man planing to follow his example to limit to one wife, if they feel unable to satisfy equally the  needs of both spouses (and more...)

 
As for Esther and Fortune, they also have a lot to say about it. The first one, met her husband in 2007 and claims she is happy in her marriage: “if it was not the case, I would not still be in it” she answers. According to her, a polygamous marriage is just as challenging as any other monogamous marriage. She says she has never had any problem with a her co-wife, whom she describes as her friend, and she adds that their children spend a lot of time together. Concerning Fortune who got to know Ronnie in 2006, she reveals that she loved her future husband at first sight. Speaking of her relationship with her co-wife, she asserts that living in separated houses has helped them a lot. “We interact a lot with each other” she says. She advise to women living in the same type of marital union to understand the character of their husband. As for husband, according to her, they must  know that all a woman need from them is comfort. Future will tell if this “ménage à trois” resist with time. At this moment, everybody seems to be happy in this volontary choosen situation. Happiness that surely requires a lot of compromise for the 3 main persons involved.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/03/2012

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com