Yes we can !

Yes we can, mais encore faut-il le vouloir.

Dans une interview accordée au magasine Amina, Princesse Erika a déclaré quelque chose comme : « Tant que nous nous considérerons comme des enfants stigmatisés de banlieue, nous le resterons ». Cette phrase m’a inspiré car elle résume le comportement qu’il faudrait que l’on oublie. Arrêtons de nourrir des clichés déjà bien encrés dans les mentalités.

On ne veut pas que les gens nous considèrent par notre couleur de peau, mais charité bien ordonnée commence par soi-même : il faudrait d'abord que certains noirs arrêtent de sortir la carte de « la victime du système » dès qu’ils en ont l’occasion.  C’est-à-dire que cela n’avance à rien de justifier automatiquement ses échecs par sa couleur de peau et d’en rester là parce qu’on est persuadé que nos échecs seront toujours dus à des facteurs externes. Il faut également savoir se remettre en cause et seulement après penser à la discrimination. Vous n'avez pas été retenu après un entretien d'embauche ? Rebondissez et tournez-vous vers le plan B au lieu de vous morfondre parce que "de toutes façons le patron était raciste". On sait bien qu'à compétences égales, le noir ne sera pas forcément pris, c'est vrai. Mais crier au racisme au moindre mal, cela ne veut plus rien dire. C'est tellement fréquent que cela en devient banal. Et selon mon expérience, beaucoup gachent leur talent avec une mentalité défaitiste.

Le racisme et la discrimination sont des réalités. Le racisme et la discrimination existeront toujours. Est-ce une raison pour ne rien tenter et/ou fuir devant chaque obstacle parce que l'herbe semble plus verte ailleurs ? S’enfermer dans le rôle du « noir victime de la société » n’est pas la solution... qui cela arrange-t-il au final ?

La réussite ou l’échec dépend certes de facteurs externes mais un minimum d’efforts et de persévérance s’imposent.

Yes we can but we have to work hard.

In an interview for Amina magazine, Princess Erykah (French singer) said something like “As long as we keep considering ourselves stigmatized ghetto youth, this is what we will be”. This sentence sums up the kind of behaviour we should forget. We should stop encouraging well established stereotypes.

We do not want people to judge us by our skin color so we should not play the victim as soon as we have the opportunity. That is to say that there is no point justifying every failure by our skin color and not to go ahead because we are convinced that all of our failures will be due to external factors. We should question ourselves first and then think of discrimination. If you have not been hired after a job interview just go to your plan B instead of falling into despair because “anyway the boss was racist”. We do know that as black people we may not be hired if we have equal skills as a white person. But saying that people are racist whenever you fail does not make sense any more. This is so frequent and that it becomes commonplace. According to what I see sometimes a lot of people waste their talent by thinking like that and that’s a real pity.

Racism and discrimination are realities. They will always be around us. But is that a good reason not to try anything or to try fleeing just because the grass is supposed to be greener on the other side ? Always playing the black card is not the solution… who takes advantage of that actually ?

Success or failure sure depend on external factors but we also have to work and persevere to achieve our goals.

S.B.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com