Christelle Kedi : artiste maquilleur et styliste - makeup artist and fashion stylist

Christelle KEDI est artiste-maquilleur et styliste de photographie de formation superieure (University of the Arts, London). Installée à Londres depuis plusieurs années, elle est specialisée dans l'esthetique Afro et son histoire. Elle a ete nominée deux fois au prestigieux BEFFTA awards qui equivalent aux trophées des arts Afro-caraibes en Grande-Bretagne.
 
Elle a recemment été interviewée dans Amina (Mars 2011) par Jean Jacques Seymour, Tropics Mag (Mai 2011) par Venitia Guinot ainsi que Telesud "Entretien du Jour de Louis Keumayou"(Mai 2010). Beauté Ebène a souhaité en connaître davantage sur son parcours.
Beauté Ebène : Avez-vous fait toute votre formation en esthétique en Angleterre et pourquoi ?

Christelle Kedi : Je me suis formee au Royaume-Uni car c'est le seul pays d'Europe qui offre des formations en esthetique couvrant a la fois l'academique, le theorique et la pratique. L'ensemble des autres pays de l'Union européenne dispense des cours en ecoles privées homologuées par l'Etat.

B.E :Si non, selon votre expérience quelle est la différence entre la formation esthétique en France et en Angleterre ? Et dans la pratique ?

C.K : La difference entre les formations dans les deux pays, c'est qu'en France, toutes les ecoles de maquillage sont privees donc il y a une gestion du cursus qui est personnalisee en fonction du "maitre-maquilleur" qui a ouvert son ecole. Au Royaume-Uni, des lycées, écoles privées et universités proposent la formation. Ceci oblige les protagonistes a suivre le meme programme de base et ensuite le personnaliser en fonction des specialites. Dans la pratique, il s'agit strictement du meme metier et des mêmes règles internationales établis par le syndicat international des artistes-maquilleurs dont le siège est a Los Angeles.

B.E : Pourquoi avoir choisi l'Angleterre ?

C.K : Apres une experience aux Etats-Unis, je me suis tournee vers le Royaume-uni pour y etudier car c'etait plus pratique administrativement, culturellement et personnellement


B.E : Je crois savoir que les formations en esthétique/coiffure en France n'offrent pas vraiment de formation sur les peaux noires. Est-ce vrai ? Qu'en pensez-vous ?

C.K : La peau humaine se traite exactement de la maniere en matiere d'esthetique, la seule difference c'est la carnation et le niveau de PH (acidité). Pour la coiffure par contre, il est vrai qu'en pays Anglophones, il existe des maitres-coiffeurs qui ont cree des écoles specialisées dans les soins/coiffure pour cheveux crépus. C'est a nous de prendre l'initiative car principaux concernés!

B.E : Votre carrière, vos opportunités auraient-elles été aussi remplies en vous cantonnant à la France ?

C.K : Lorsque vous etudiez les parcours des artistes-maquilleurs le splus connus sur le marche actuel, beaucoup sont Francais. Ceci signifie qu'il y a une culture de l'esthétique a un niveau artistique, très accrue. Ils ont tous un point commun : avoir experimenté les sphères internationales et quitte leur "zone de sécurité" hexagonale. Il est evident que l'international (si vous etes prêt a travailler doublement car c'est un marche extremement compétitif comme dans beaucoup de milieux artistiques) est une option a considérer sérieusement en terme de carrières.

B.E : Est-il nécessaire de partir (hors de France) pour réussir une carrière dans le maquillage des peaux noires ?

C.K : Les noirs vivent en majorite en Afrique et aux Antilles...les anglophones l'ont bien compris donc se cantonner a un marche Franco-Francais, c'est vouloir cibler quasi-exclusivement un marche caucasien!

Son portfolio et site en ligne est disponible sur www.kdstylist.com.
quelques unes de ces recentes interviews:http://youtu.be/1bY2yj1ivvE et http://youtu.be/I017lUVQb6s

Christelle Kedi is a makeup artist and a fashion stylist. She studied at the University of Art in London, where she is settled. She specializes in African esthetics. She has been nominated twice at the BEFFTA Awards.

Lately she has been interviewed by Jean Jacques Seymour for Amina Magazine (March 2011), Tropics magazine (May 2011), by Venitia Guinot  and by Tv channel Telesud "Entretien du Jour de Louis Keumayou" (daily interview by Louis Keumayou . May 2010). We wanted to know more about her.
 
B.E : Have you only studied in England ? Why ?
 
Christelle Kedi :  I studied in the UK because it’s the only country in Europe to combine academic, theoretic and practice courses. Other countries of the European Union deliver courses in private schools.
 
BE : According to you, what’s the difference between France and England when it comes to esthetic education ? What about the practice ?
 
CK : In France, every make up school is private and those school are managed according to the makeup artist who founded the school. In the UK, highschools, private schools and universities provide these courses. Therefore all those organizations are compelled to provide the same program. As for the practice, there is no difference. Everybody works according to the same international rules established by the international trade union of makeup artists based in Los Angeles.
B.E : Why did you choose to move in the UK ?
CK : After having gone to the USA, I went to the UK for my studies because it was easier for administrative, cultural and personal reasons.
 
BE : Is it true that French and English schools do not provide the same training on black skins ?
 
CK :  Basically, skin tone and pH are the two main points that you have to care for when you work on a black skin. Otherwise, when it comes to esthetics,  there is no huge difference between a black or a white skin. However for hair care, it is true that in Anglophone countries hairdressers have created private schools specialized in African hair care.
 
BE : Do you think you would have had the same opportunities if you had stayed in France ?
 
CK : Most of the best known makeup artists are French and they all have worked abroad. So you have to consider traveling if you want success.
 
BE : Is it necessary to move outside France when you are a makeup artist specialized in black skins ?
 
CK : Blacks mainly live in Africa and in the West Indies. If you stay in France that means you are targeting an almost exclusively Caucasian market.

 

Her portfolio : www.kdstylist.com

Recent interviews : :http://youtu.be/1bY2yj1ivvE et http://youtu.be/I017lUVQb6s

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Qui sommes-nous ?/Who we are Plan du site/Sitemap - Partenaires/Partners - Contact 

Tous droits réservés/All risghts reserved - © 2016 www.beaute-ebene.com